In These New Times

A new paradigm for a post-imperial world

SOS Bani Walid: How to prevent genocide?

Posted by seumasach on October 22, 2012

SOS BANI WALID (Libye) : Comment empêcher (enfin), le génocide ?

Allain Jules

22st October, 2012

Diantre. Ceux qui avaient simplement soupçonné le frère Guide Mouammar Kadhafi de vouloir faire le siège de Benghazi, la « ville rebelle «  disaient-ils, qu’ «  il voulait raser »-un mensonge abyssal-, s’étaient rués à l’ONU, ce machin, pour aller bombarder la Libye en violant la résolution 1973. Aujourd’hui, dans un silence assourdissant, les nouvelles autorités libyennes tuent des civils en silence à Bani Walid. Elles bombardent à l’arme lourde, utilisant tous les moyens de guerre contre une population sans défense. Est-ce acceptable ? On peut donc comprendre que la soi-disant révolution libyenne n’était qu’une leurre, une falsification. Cet attrape-nigaud occidental coûtera cher aux Libyens…

Dans leurs salons feutrés de Paris, Washington, Londres ou Doha, les journalistes des grands médias, ces esclaves des lobbies de la finance mondiale et assujettis aux industries d’armement se taisent. Cet asservissement a des conséquences désastreuses aujourd’hui en Libye, notamment à Bani Walid. La Libye n’était pas une démocratie sous Mouammar Kadhafi. C’est un fait. Mais aujourd’hui, ce n’est pas mieux, voire pire. En revanche, est-il acceptable que sous une démocratie libyenne tant souhaitée, hypocritement, avec surtout des projets inavoués, des opinions diverses ne puissent s’exprimer ? Pourquoi ne laisse-t-on pas Bani Walid avoir ses appréciations, ses positions ?

Souvenez-vous, en Libye, ils ont installé par la force un régime en excluant de facto à la participation démocratique une frange de la population. Simplement parce que cette dernière était favorable au frère Guide Mouammar Kadhafi. Ceci avait été demandé et imposé par les pays de l’OTAN, cette organisation criminelle et nazie, qui ne sait que bombarder et est imperméable à toute forme de négociation, ne comptant que sur la force des armes. Est-ce cela la démocratie ? Il est donc compréhensible qu’un régime venu par les armes impose la kalachnikov à son tour pour bannir toute forme de contestation. N’est-ce pas cela qu’on reprochait à feu Mouammar Kadhafi ? Fichtre.

Maintenant qu’on veut les entendre sur la vraie Libye, la Libye actuelle, aux antipodes de la Jamahiriya arabe libyenne et socialiste, fière et altière, cette nouvelle Libye qu’ils « souhaitaient » de leurs vœux pieux, ils sont aux abonnés absents. Victimes de leurs propres turpitudes, perdus dans cette senteur du pétrole et cette du gaz, motus et bouche cousue sur le peuple libyen qui se meurt, sauf les élites et les…milices qui continuent de faire la loi. On voit bien aujourd’hui les milices de Misrata, appuyées qui plus est, par la nouvelle armée libyenne, faire le siège de Bani Walid.

Cet Occident donneur d’ordre et maître absolu en désinformation et assassinats ciblés des leaders africains ne peut plus cacher ses aspirations morbides, qui sont la destruction de l’Afrique. La Libye a créé le nord Mali avec sa guerre initiée par qui vous savez. Avec le Mali, le principe d’une intervention met en danger les otages français détenus par Aqmi. Ce dernier a par ailleurs déclaré qu’au premier bombardement, la vie de ces innocents seraient arrachées, à moins que ce ne soit un leurre et que les membres de cette organisation s’engouffrent dans le désert en abandonnant le nord Mali.

Oui, en toute impunité donc, les nouvelles autorités « démocratiques » de la Libye, à l’image de leurs homologues occidentaux qui se permettent, s’arrogent le droit de tuer les autres peuples, tuent, eux, leur propre peuple à Bani Walid. Les images sont atroces. Des femmes, des enfants et des hommes sont tués à l’arme lourde, mutilés, n’ont pas droit à une sépulture. Les spécialistes des droits de l’Homme qui nous vendent leur daube depuis des lustres, pour couper court aux atrocités sans nom de leurs protégés disent sans vergogne : « L’armée libyenne est à l’assaut de Bani Walid, une ville insoumise restée fidèle à Mouammar Kadhafi ». Point.

Une dialectique journalistique morbide et mortifère pour ne pas parler de la barbarie de la nouvelle armée libyenne et des milices assassines de Misrata. Ces monstres à visage humain qui sont dans leur perpétuelle haine des autres. Mais, jusqu’où va leur mener cette aberration ? A quel moment se sentiront-ils vraiment comme les nouveaux rois de Libye ? Si le génocide de Bani Walid, qui est entrain de se faire se poursuit avec la même complicité lugubre des Occidentaux, on peut dire que tout est fini. Bani Walid sera probablement rayé de la carte, en ce sens que, tous les habitants seront tués sans autre forme de procès…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: