In These New Times

A new paradigm for a post-imperial world

Posts Tagged ‘Syria’

Billions of dollars’ worth of arms against Syria

Posted by seumasach on July 22, 2017

Thierry Meyssan

Voltairenet

18th July, 2017

Over the last seven years, several billion dollars’ worth of armament has been illegally introduced into Syria – a fact which in itself is enough to disprove the myth according to which this war is a democratic revolution. Numerous documents attest to the fact that the traffic was organised by General David Petraeus, first of all in public, via the CIA, of which he was the director, then privately, via the financial company KKR with the aid of certain senior civil servants. Thus the conflict, which was initially an imperialist operation by the United States and the United Kingdom, became a private capitalist operation, while in Washington, the authority of the White House was challenged by the deep state. New elements now show the secret rôle of Azerbaïdjan in the evolution of the war.

Read more

Posted in Syria | Tagged: | Leave a Comment »

Les élections états-uniennes et la Syrie

Posted by seumasach on November 15, 2012

Thierry Meyssan

Voltairenet

12th November, 2012

La presse occidentale et du Golfe a rendu compte des élections aux États-Unis comme d’une preuve de vitalité de « la plus puissante démocratie du monde ». Au contraire, elle décrivait en début d’année le référendum et les élections législatives en Syrie comme des « farces » et appelait au renversement de la « dictature ». Qu’en est-il exactement ? Comparons les deux régimes en leur appliquant les mêmes critères bien que l’un soit tellement plus puissant que l’autre que l’on s’interdit d’habitude de le critiquer.

La Constitution des États-Unis est proclamée au nom du Peuple, pourtant elle attribue la souveraineté aux États fédérés et non aux citoyens. Par conséquent, les États-Unis ne sont pas une démocratie au sens où l’entendait Lincoln (« Le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple »), mais un pacte entre le Peuple et une oligarchie. Récemment, Occupy et son slogan « Nous sommes les 99 % » ont rappelé qu’aux USA, les richesses et le pouvoir sont monopolisés par moins d’1 % de la population. Comparativement, la nouvelle Constitution de la Syrie reconnaît la souveraineté du Peuple qui choisit ses dirigeants, mais —pour faire face à une situation de guerre régionale permanente— elle instaure une gouvernance opaque qui prive le Peuple des moyens de contrôle nécessaires à un fonctionnement démocratique quotidien.

Selon la Constitution des États-Unis, le président n’est pas élu par le Peuple, mais par un collège de 538 électeurs représentant les États fédérés. Cependant, au fil du temps, l’idée s’est imposée que les gouverneurs devaient consulter leurs habitants avant de nommer les représentants de leur État au sein du collège électoral. Dans certains États, cette consultation est impérative, dans d’autres elle n’est que consultative, le gouverneur pouvant n’en faire qu’à sa tête. Quoi qu’il en soit, le scrutin du 6 novembre n’avait pas de valeur constitutionnelle. Et l’on se souvient qu’en 2000, la Cour suprême avait ignoré le vote des habitants de Floride pour proclamer l’élection de Bush Jr contre Gore.

La fonction principale du scrutin auquel nous venons d’assister n’est pas de d’élire le président, mais de renouveler le pacte national. En participant, les citoyens US expriment leur adhésion aux institutions. Or celle-ci ne cesse de baisser (hormis lors du scrutin de 2008). Ainsi environ 120 millions d’adultes seulement sur 230 se sont déplacés aux urnes. Cela représente un taux de participation nettement inférieur à celui que l’on a pu constater en Syrie lors du référendum et des élections législatives, alors même que le scrutin n’a pu se tenir dans quatre districts en guerre.

Obama a recueillis 50,38 % des suffrages exprimés, tandis que Romney en a eu 48,05 %. Les 1,67 % restants sont allés à 18 autres candidats dont vous n’avez jamais entendu parler et qui n’ont pas eu accès aux médias pour se présenter à leurs concitoyens. Contrairement à une idée répandue, le Parti démocrate et le Parti républicain sont des organes étatiques. Ainsi les primaires au sein des partis n’ont pas été organisées par les partis, mais par les États fédérés et à leurs frais. En outre, quel que soit le vote des citoyens, les deux grands partis gèrent ensemble diverses administrations, par exemple la NED (vitrine politique à l’étranger de la CIA). En définitive, le système bipartisan US est l’équivalent de l’ancien système syrien du parti unique. A contrario, la Syrie d’aujourd’hui admet une kyrielle de partis politiques qui commencent à avoir un accès dans les médias.

Par définition, le « rêve américain » n’est qu’un « rêve », une illusion. Ceux qui le prennent comme modèle devraient se réveiller.

Cette brève comparaison ne doit pas désespérer le lecteur syrien insatisfait des précédentes réformes. Elle doit au contraire l’encourager en lui montrant que les institutions du pays évoluent dans la bonne direction, même s’il reste énormément de chemin à parcourir.

Revenons un instant au scrutin US et aux enseignements que l’on peut en tirer. « Démocrate » ou « Républicain » sont deux marques différentes du même produit. Vous pouvez choisir Pepsi ou Coca, chaque marque étant associée dans votre imaginaire à des mythologies distinctes. Vous pouvez éprouver une nette préférence pour l’une ou l’autre. Mais si vous faites une dégustation à l’aveugle, vous serez incapable de distinguer l’une de l’autre, car c’est le même produit. Dans cette perspective, des ambassades des États-Unis ont agi comme des instituts de sondage réalisant des enquêtes marketing. Elles ont organisé des scrutins fictifs dans divers pays. Cela permet de mieux comprendre les goûts des consommateurs étrangers. Vous aussi votez. Choisissez entre Obama et Romney (inutile de mentionner les 18 autres candidats). Votre vote ne sert à rien car vous n’êtes pas citoyen US ? Mais celui des citoyens US ne sert pas non plus ! On vous demande juste de jouer.

Ce pseudo pluralisme est illustré par le discours de victoire de Barack Obama. Il aurait pu identiquement être lu par Mitt Romney. Il célèbre le pacte entre le Peuple et l’oligarchie : chacun doit pouvoir réussir dans la vie ; notre armée est la plus puissante de l’Histoire ; nos communautés ethniques forment un seul Peuple. Le contenu politique s’est limité à une phrase, elle même consensuelle : « Je vais travailler avec les leaders des deux partis pour relever les défis dont nous ne pourrons triompher qu’ensemble. Réduire notre déficit. Réformer notre code fiscal. Réparer notre système d’immigration. Nous libérer du pétrole étranger ». Notons au passage que deux des objectifs du second mandat Obama auront un impact au Proche-Orient. La réduction du déficit implique la continuation des coupes dans le budget du Pentagone, donc la poursuite du retrait des GI de la région. La fin de la dépendance au pétrole étranger implique qu’il ne sera plus nécessaire pour Washington de protéger le royaume d’Arabie saoudite et le système jihadiste qu’elle a conçu.

Posted in Syria | Tagged: , , | Leave a Comment »

Syria internal opposition urges peaceful solution to end unrest

Posted by seumasach on September 23, 2012

PressTV

23rd September, 2012

Members of Syria’s internal opposition are holding a conference in the capital Damascus to find ways to end months of bloody unrest in the country.

The meeting dubbed the “Syria Salvation Conference” was organized by the National Coordination Body (NCB). Iranian, Russian and Chinese envoys also attended the Friday meeting.

Read the rest of this entry »

Posted in Uncategorized | Tagged: , , , | Leave a Comment »

The plan to destabilise Syria

Posted by seumasach on June 20, 2011

Thierry Meyssan

Voltairenet

19th June, 2011

The operations conducted against Libya and Syria involve the same actors and strategies. However, their respective outcomes will differ since the situations in these countries are not comparable. Thierry Meyssan analyzes the semi-failure experienced by the colonial and counter-revolutionary forces, and predicts a pendulum reversal in the Arab world.

Read the rest of this entry »

Posted in Drive to Global War | Tagged: | Leave a Comment »

Le plan de destabilisation de la Syrie

Posted by seumasach on June 15, 2011

Thierry Meyssan

Voltairenet

14th June, 2011

La tentative de renversement du gouvernement syrien ressemble par bien des points à ce qui a été entrepris en Libye, cependant les résultats sont forts différents en raison de particularités sociales et politiques. Le projet de casser simultanément ces deux États avait été énoncé le 6 mai 2002 par John Bolton alors qu’il était sous-secrétaire d’État de l’administration Bush, sa mise en œuvre par l’administration Obama 9 ans plus tard, dans le contexte du réveil arabe, ne va pas sans problèmes. Read the rest of this entry »

Posted in Drive to Global War | Tagged: | Leave a Comment »

Al-Jazeera staged huge rally in Moscow against Bashar al-Assad

Posted by seumasach on May 17, 2011

Voltairenet

4th May, 2011

On the 1st of May 2011, the Qatar-based Al-Jazeera news network broadcasted images of an enormous demonstration in Moscow in solidarity with Syrian democrats, calling for the overthrow of president Bashar al-Assad. Muscovites in the crowd interviewed by news channel, sternly condemned “a regime which sheds the blood of its own people.”

Read the rest of this entry »

Posted in Uncategorized | Tagged: , | 1 Comment »

Arab journalists quit in protest against anti-Syrian propaganda

Posted by seumasach on May 17, 2011

Voltairenet

13th May, 2011

The major pro-western Arab satellite channels are painting the situation in Syria like an implacable repression by the government against the legitimate revolt of its people. This version is all the more credible in the absence of any public debate.

Read the rest of this entry »

Posted in Uncategorized | Tagged: , | 1 Comment »

Neo-cons target Assad regime

Posted by seumasach on March 31, 2011

Jim Lobe

Asia Times

1st April, 2011

WASHINGTON – Despite the clear opposition of the Barack Obama administration and apparent ambivalence on the part of the right-wing government in Israel, neo-conservative hawks here have set their sights on Syrian President Bashar al-Assad who they hope will be the next domino to fall to the so-called “Arab spring”.

Read the rest of this entry »

Posted in Uncategorized | Tagged: , | 1 Comment »

In wake of U.S. attack, Syria shuts down American institutions

Posted by smeddum on October 29, 2008

In wake of U.S. attack, Syria shuts down American institutions
γαρ | 28.10.2008 18:13 indymedia

The Syrian cabinet decided on Tuesday to shut down an American school and an American cultural center in Damascus, the Syria’s official SANA news agency said, two days after a U.S. military raid in Syria. Syria said the Sunday helicopter strike on the village of Sukkariyeh, five miles (8 kilometers) from the border with Iraq, killed eight civilians.. Read the rest of this entry »

Posted in Uncategorized | Tagged: , | Leave a Comment »

Arab League slams U.S. raid inside Syria

Posted by smeddum on October 28, 2008

Arab League slams U.S. raid inside Syria

China view

2008-10-28    CAIRO, Oct. 27 (Xinhua) — The Cairo-based Arab League (AL) on Monday denounced a U.S. air strike on Sunday inside the Syrian territories that killed eight Syrian civilians. Read the rest of this entry »

Posted in Uncategorized | Tagged: , | Leave a Comment »

 
%d bloggers like this: