In These New Times

A new paradigm for a post-imperial world

La donne stratégique de Bachar al-Assad

Posted by seumasach on June 6, 2013

“Le leadership de Bachar al-Assad dépasse le cadre de la Syrie et prend une dimension arabe. Il constitue, avec le chef de la Résistance sayyed Hassan Nasrallah, le symbole de la dignité arabe.”

Pierre Khalaf

Voltairenet

4th June, 2013

Les prises de positions du président syrien Bachar al-Assad lors de l’interview qu’il a accordée à la télévision al-Manar (Hezbollah) constituent un cadre pour une nouvelle période stratégique, non seulement en Syrie mais dans l’ensemble de la région. Elles illustrent des changements décisifs dans les rapports de forces entre l’axe de la Résistance d’un côté, l’alliance coloniale-sioniste et ses outils de l’autre (Ci-dessous des extraits de l’interview).


Le président Assad a déclaré que le changement d’humeur de la population a fait perdre aux groupes terroristes l’environnement populaire favorable, ce qui a permis à l’armée arabe syrienne de passer à l’offensive pour reprendre le contrôle de nombreuses régions. Cette tendance a commencé il y a plusieurs mois et s’est raffermie après que les Syriens eurent découvert le vrai visage des groupes armés : ils sont dominés par les courants takfiris ; ils commettent des crimes horribles ; ils sont organiquement liés aux Israéliens. La majorité des Syriens ont compris que leur patrie est la cible d’une invasion étrangère, destinée à la soumettre. Cette nouvelle attitude de la population a permis à l’armée de lancer une offensive générale.
Dans son interview, le dirigeant syrien a établi de nouvelles équations basées sur le principe d’une Syrie résistante, s’articulant autour de quatre concepts :
- 1. L’État national syrien est déterminé à faire face et à riposter à toute nouvelle agression israélienne ;
- 2. La force de dissuasion syrienne s’est renforcée après la livraison de nouvelles armes qualitatives russes que toute les tentatives et les pressions de l’Occident n’ont pas réussi à stopper ;
- 3. Le début de l’apparition d’une résistance populaire syrienne pour la libération du Golan ;
- 4. Le renforcement du partenariat stratégique avec la Résistance libanaise et l’inscription de sa participation aux combats dans le cadre de son rôle dans le combat contre l’alliance israélo-takfiri, qui vise à l’étouffer.
Le président Assad a en outre réaffirmé sa vision de la solution politique, basée sur la volonté populaire et sur le verdict des urnes, en annonçant que tout accord qui serait conclu lors d’éventuelles négociations sera soumis à un référendum. Il a par ailleurs expliqué en détail la composition de ladite opposition, formée de groupes hétérogènes liés à des puissances étrangères. Avec une grande sérénité, il a assuré que la décision de se porter candidat à la présidentielle de 2014 est liée à la volonté du peuple et non pas aux pressions extérieurs et aux desiderata des Occidentaux.
Le leadership de Bachar al-Assad dépasse le cadre de la Syrie et prend une dimension arabe. Il constitue, avec le chef de la Résistance sayyed Hassan Nasrallah, le symbole de la dignité arabe.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: